En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.
Le syndrome d’épuisement professionnel est un ensemble de réactions consécutives à des situations de stress professionnel chronique. Face à l’intensification du travail et la réalité grandissante de la souffrance psychique, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a proposé une définition du burn out comme un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d’incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail.

On peut caractériser le burn out pas les manifestations suivantes :
– perte de contrôle et peurs irrépressibles face à des situations naguère simples mais aussi parfois tristesse sans fondement immédiat ou simplement une attitude apathique. Par ailleurs, il peut y avoir par des états émotionnels extrêmes dans un laps de temps limité ;
– douleurs dorsales, des céphalées, des nausées, des vertiges, une prise ou une perte de poids excessive ou des troubles du sommeil ;
– difficulté à assumer les tâches qui sont confiées et se mettre de plus en plus souvent dans des situations d’échec professionnel ;
–  isolement social, repli sur soi-même, des comportements violents et une moindre sensibilité aux problèmes des autres. Et cela peut aller jusqu’à dénigrer les tâches auxquelles on trouvait naguère du sens.

Un soutien psychologique  peut s'avérer nécessaire si les symptômes du burnout perdurent.  
L'usage du titre de psychologue est réglementé par la loi 85-772 du 25 Juillet 1985.